Snowscoot

Devenir Fan sur Facebook Devenir Fan sur Facebook Partager sur Youtube
 

Historique

Il était une fois en 1990, par une froide nuit d'hiver dans un chalet suisse, quelques copains tous amoureux du BMX des premières heures et snowboarders dans l'âme, qui attendaient la fin de la tempête de neige.L'un d'entre eux, Franck Petoud, eu l'idée lumineuse de couper son snowboard et de fixer ces deux planches à un cadre de funscoot (trottinette). Il venait d'inventer le snowscoot! Un brevet en poche, et persuadé que son invention allait révolutionner le monde de la glisse traditionnelle, il alla voir M. Max Commençal ( le PDG de la marque de vélo Sunn s.a.). Emballé par son projet, celui-ci accepta de l'aider dans sa formidable aventure à condition de les fabriquer sous sa marque. Les premiers snowscoots virent le jour cette même année. Le partenariat entre les deux hommes aboutira en 1996 à la naissance du "Département Snowscoot" et produits dérivés au sein de la société de Max ou Franck travaille désormais sous license de son brevet. La société Sunn de son côté se développe de façon spectaculaire, trop fort, trop vite. Aprés le renvoi injustifié de son PDG (Max) en 1998, elle commence à subir d'importants problèmes finançiers malgré des dizaines de titres de champion du monde dans tous les domaines de compétitions de cycle et se voit obligée de subir un redressement judiçiaire en 1999. De toutes façons, Sunn sans Max était voué à l'échec. Le "Département Snowscoot" lui se porte bien, les ventes se font alors dans plus d'une dizaine de pays et au vu du peu d'intérêt pour la chose des nouveaux dirigeants de Sunn pour lesquels le mot "passion" n'existe pas, Franck décide de créer sa propre société désormais installée en Suisse et donne au SNOWSCOOT dés lors sa propre identité sous la marque INSANE TOYS. Le Snowscoot est protégé par 3 brevets, 2 modèles et 2 marques. La marque Snowscoot appartient à son inventeur mais peut être utilisée par des associations sportives à but non lucratif qui en feront la promotion dans le cadre de rassemblements de pratiquants ou de manifestations sportives.



Pratiquants

Même si la majorité de ses pratiquants vient de la moto, du BMX ou bien du VTT, le snowscoot attire un large public. Tout le monde peut trouver son compte avec cet engin. On peut distinguer deux types de pratiquants:
-ceux avides de sensations fortes qui n'hésitent pas à se jeter du haut de corniches et à tenter des figures sur de grosses bosses
-ceux plus posés qui préfèrent un mode de glisse différent et prendre leur temps.
Il ne faut pas croire qu'il faille absolument être un passionné de sport à guidon pour trouver du plaisir en scoot. Si la population des snowscooteurs ne se compte pas comme celle des skieurs ou bien des surfeurs, son nombre s'accroît tout de même sans cesse autour du monde, et on peut désormais rider aussi bien au Japon, au Canada (tabernacle!) que dans les Rocheuses chez nos amis bouffeurs de hamburgers. La liste des pays où l'on peut pratiquer le scoot s'allonge chaque année, et il est courant de voir plus d'une dizaine de pays représentés dans les compétitions internationales, championnats du monde ou rendez-vous annuels.



Evolution

Au fil des saisons, le matériel a évolué pour faire du snowscoot un redoutable engin de glisse. Les premiers modèles n'ont que peu de choses à voir avec la dernière génération, beaucoup plus stable et robuste. Tout aussi capable de virées en hors-pistes que de virages coupés ou de grosses figures de freestyle (largement inspirées du BMX), le snowscoot a un champ d'action aussi vaste que votre terrain de jeu et que votre imagination. Cette nouvelle façon d'aborder la montagne, procure une sensation de glisse et de liberté sans pareil, et la période d'apprentissage est très rapide puisqu'il suffit de quelques pistes pour maîtriser la bête. Si vous n'êtes pas encore convaincu...